Vous êtes ici

Lectures et méditation - 23° dimanche du temps ordinaire - 5 sept. 2021 - Année B

Le Christ Sauveur est plus qu'un guérisseur

Lectures et méditation - 23° dimanche du temps ordinaire - 5 sept. 2021 - Année B

Le Christ Sauveur est plus qu'un guérisseur

Jésus est-il bien le Messie ? L'enjeu est de taille puisque, s'il agit au nom de Dieu, c'est toute la vie des hommes qui sera transformée. Au temps de Jésus, le peuple d'Israël attendait la réalisation des annonces prophétiques de l'Ancien Testament. Isaïe avait encouragé continuellement ses contemporains en butte aux malheurs en annonçant la manifestation prochaine de Dieu qui viendrait lui-même guérir les infirmités des sourds, des aveugles, des boiteux, des muets et même redonner l'eau au pays de la soif (première lecture).

Or, quand Jésus a pratiqué des guérisons, il a accompli des signes qui correspondaient à ce qu'on attendait du Messie (évangile). À la différence d'autres guérisseurs de son époque, le Christ n'a pas eu alors pour seule perspective de rendre la santé aux malades mais il s'est présenté comme celui qui vient accomplir le dessein salvifique du Seigneur. Aussi, les miracles de Jésus s'accompagnent-ils d'enseignements qui situent ces actes de salut dans une question essentielle pour les hommes: vont-ils accueillir Jésus comme Dieu qui vient changer la vie de tous les hommes ?

Le Christ ne vient pas seulement pour rétablir la santé des mal portants ou nourrir les foules affamées qui le suivent. Si son action s'arrêtait là, il accepterait de devenir le héros qu'on veut faire de lui. Jésus veut que tous ceux qu'il rencontre s'ouvrent à la parole du Seigneur, c'est-à-dire au dessein du Père. L'ordre qu'il intime au sourd, « Ouvre-toi », s'adresse à tout ce qu'est cet homme et pas seulement à ses oreilles qui sont restées fermées. Le sourd guéri par Jésus est le symbole du peuple qui n'entend pas la loi de Dieu, « le commandement de Dieu » dont il était question dimanche dernier. Ce commandement de Dieu n'est autre que de vivre la miséricorde que Dieu apporte à tous les hommes par son Fils.

L'apôtre Jacques nous adresse en ce sens une exhortation à n'avoir aucune partialité au sein de nos communautés (deuxième lecture) et donc à vivre comme le Christ qui ne fait pas de différence entre les hommes. Comme on le constate après plusieurs miracles du Christ, certains se contentent des bienfaits qu'il a prodigués, sans découvrir que le vrai don de Dieu, c'est Jésus, le Fils de Dieu. À l'inverse, la reconnaissance de la divinité du Christ nous ouvre un avenir infini de grâce et de conversion.

Accueillons la parole de Jésus dite à chaque baptême « Effata, Ouvre-toi ! », pour que le Christ puisse établir en nous sa demeure, et rendons grâce au Père dans cette eucharistie.

Texte tiré de missel des dimanches

Horaires de messes

Mardi 28 septembre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Mercredi 29 septembre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Vendredi 1 octobre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Samedi 2 octobre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Dimanche 3 octobre - 10:00 Eglise Saint-Joseph de Le Tholy
Dimanche 3 octobre - 10:30 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Mardi 5 octobre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Mercredi 6 octobre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Vendredi 8 octobre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Samedi 9 octobre - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer

Pages

Nos Paroisses