Vous êtes ici

Ouverture Chapelle Notre-Dame du Tholy tous les dimanches de juillet et août 2021

Notre-Dame-du-Tholy, Priez nous nous

LA CHAPELLE NOTRE DAME DU THOLY...


La chapelle a été érigée en reconnaissance à la Vierge pour la protection accordée aux habitants lors de la retraite allemande et de la libération de 1944.
Le 10 septembre 1944, devant la menace du conflit qui se rapprochait, les paroissiens firent la promesse de « vivre plus chrétiennement » et « dans la mesure où chaque famille se reconnaitrait protégée, celle-ci verserait une offrande destinée à élever à la Vierge un monument qui deviendrait le centre d’un pèlerinage qui aurait lieu chaque année en la fête de la Nativité ».
Cette promesse sera faite officiellement à la messe du 17 septembre 1944.

A partir du 20 septembre, le pays se trouve sous les feux croisés des Américains, des Français et des Allemands. La population vivra des moments difficiles (installation dans les caves…). Le 21 octobre, les Allemands expulsent la population. C’est l’exode dans la neige, le danger des mines, des mitraillages, des tirs d’obus. C’est seulement les 14 et 15 novembre que le Tholy est enfin libéré.

Malgré les souffrances endurées, la population s’acquitta de son vœu. Une souscription fut ouverte. Au cours de l’année 1945, les dons arrivèrent de partout. Ce fut un grand élan de solidarité. Sans relâche, l’abbé Hubert JOLY, curé du Tholy, sut relancer ses amis, ses connaissances, les administrations, les paroisses qui avaient été épargnées. Au mois de mars 1946, la souscription s’élevait à 157.910 Frs.

Le terrain fut offert par une famille : un emplacement de tout premier ordre offrant un panorama sur toute la vallée. L’architecte proposait une construction carrée, classique, mais l’abbé JOLY voulait une réplique de la chapelle ronde située à Mattaincourt, dédiée à St Pierre Fourrier, fondateur de la paroisse. Elle ressemblerait à une tour, évoquant quelques litanies de la Vierge Marie « tour d’ivoire, tour de David… » Une tour en granit que serait surmontée d’un clocher conique, recouvert d’essis que chaque famille fabriquerait.

On est en 1946 : aucune machine. Il est prévu que les cultivateurs avec leur attelage assureront le transport des matériaux ; d’autres personnes offriront la charpente ou uniront bénévolement leurs efforts pour les finitions de terrassement et la mise en place de la clôture. La maçonnerie est confiée à Marcel ZONCA et à Pierre MORINI ; la charpente du clocher (9m de haut) sera réalisée par M. FLIELLER avec deux tâcherons, les frères FRANOIS. Pour la construction, il faudra 10.000 essis rendus étanches par imprégnation d’huile.

La réalisation de la statue de la Vierge Marie est confiée à Melle PARISSE, une artiste du Val d’Ajol : « Ce ne sera pas une copie, mais une Madone bien à nous, Notre-Dame du Tholy ». La statue mesurera 1.60m. Elle sera un amalgame de pierre blanche naturelle et de ciment. Elle sera offerte par une famille qui a voulu garder l’anonymat. Cette statue sera prête pour le 15 août de cette année 1946 : elle prendra place à l’église et c’est M. l’abbé ADAM, ancien curé du Tholy, qui la dévoilera et la bénira. Parallèlement l’autel se construit. Il sera constitué par un soubassement en granit du pays. Cinq colonnes en granit rose serviront de base à la table d’autel qui mesurera 2.80m. Celle-ci d’une seule pièce sera de teinte feuille morte. Le socle de la statue qui, elle, pèse 500 kg, sera à 2 m du sol pour donner à la Vierge sa vraie physionomie. Au mois d’août 1946, la charpente est montée.
Il reste à terminer le crépissage intérieur, extérieur, les escaliers d’accès et le terrassement définitif.

La bénédiction à lieu le 22 septembre 1946 par Mgr BLANCHET, en présence des abbés ADAM, BOGARD, MUNIER et d’une grande foule de paroissiens du Tholy et de fidèles venus de très loin, désirant tous manifester leur reconnaissance à la Vierge.

Accès : Entrer dans le village, passer devant l’église, puis les écoles, la chapelle est à 100m plus haut à gauche.

Description : Construction circulaire de 4 m de diamètre environ à toiture conique primitivement en essis, actuellement en ardoises, croix en tubes ; porte en fer forgé à 2 battants, 2 fenêtres avec vitraux ; toutes les trois en plein cintre avec encadrement en granit. Autel en granit clair poli reposant sur 5 piliers tournés de teinte plus soutenue. Vierge en pierre sculptée par Melle Parisse.

Notice rédigée par M. l’abbé VOINSON à partir des notes manuscrites communiquées par Melle Micheline HATTON, extraites du bulletin « Le Cafranc » édité par M. l’Abbé Hubert JOLY, curé du Tholy de 1943 à 1956.

On se référera également à :
Michel GASPARD, Le Tholy au flanc de la côte, Remiremont, G. Louis 1993, pp 49-50.
Les Chapelles du pays de Remiremont, Revue de la Société d’Histoire Locale de Remiremont et de sa région, n°13, 1996, PP 115-116.

Bernard PERRIN, Chapelles des Vosges, Nancy, Christmann, 1998, p. 187.

 

Horaires de messes

Vendredi 18 juin - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Samedi 19 juin - 17:30 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Dimanche 20 juin - 10:00 Eglise Saint-Joseph de Le Tholy
Dimanche 20 juin - 18:30 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Mardi 22 juin - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Mercredi 23 juin - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Vendredi 25 juin - 18:00 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Samedi 26 juin - 17:30 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer
Dimanche 27 juin - 10:00 Eglise Saint-Joseph de Le Tholy
Dimanche 27 juin - 10:30 Eglise Saint-Barthélémy de Gérardmer

Pages

Nos Paroisses